Ski-Planet›Actualité des domaines skiables›Agenda des stations›Quelles sont les manches de la coupe du monde de ski alpin ?

Quelles sont les manches de la coupe du monde de ski alpin ?

Tout savoir sur la Coupe du monde de ski alpin

La Coupe du monde de ski alpin est une compétition internationale organisée chaque année par la Fédération internationale de ski. Lancée en 1967, cette compétition de ski alpin à tout de suite connu un grand succès et a su évoluer au fil des saisons. On compte aujourd'hui quatre disciplines principales : descente, slalom, géant et Super-G, qui sont représentées en nombre égal de courses, ainsi que le Géant Parallèle chez les hommes et chez les femmes.

Quelles sont les manches de la coupe du monde de ski alpin ?
©F.HeibergerdePixabay
 

Comment gagner un globe de cristal en ski alpin ?

Cette compétition classe les skieurs sur les performances de l'ensemble de la saison et non sur une seule épreuve, contrairement aux Jeux Olympiques d'hiver et aux Championnats du Monde. À l'issue de chaque épreuve, les 30 skieurs ayant fait le meilleur temps se voient attribuer des points allant de 1 à 100. Le vainqueur du classement général de la Coupe du monde ainsi que ceux de chaque discipline reçoivent un globe de cristal. On parle de « gros globe de cristal » pour celui du général et de « petits globes » pour ceux des différentes disciplines. À quelques mois du coup d'envoi des finales de coupe du monde de ski alpin qui se dérouleront en France à Courchevel et Méribel, découvrez dans cet article tout ce qu'il faut savoir pour assister à ces épreuves.
 

Coupe du monde de ski alpin : calendrier des étapes du circuit

Cette compétition internationale récompense chaque année les meilleurs skieurs et skieuses tout au long de la saison et non sur une seule course. Les plus grands skieurs de la planète s'affrontent pour remporter le circuit de coupe du monde. Aussi techniques que spectaculaires, la majorité des courses sont organisées dans les plus grands pays Alpins ou Nordiques. Les manches sont programmées en Europe, mais aussi sur le continent Nord-Américain et au Japon. En Autriche Sölden et son traditionnel géant féminin ouvre la saison. Les stations de Val d'Isère, Chamonix et Courchevel en France accueillent des épreuves très populaires du circuit avec notamment l’une des premières « étapes » de la saison, le critérium à Val d'Isère en début d'hiver. Si vous êtes en location à Val d'Isère durant cette période, ne manquez pas cet événement incontournable ! 
 

Quelles sont les courses de ski marquantes de la saison ?

La Suisse tient une place de choix dans le calendrier de la coupe du monde avec les descentes sur les pistes de Zermatt, Wengen et Saint-Moritz, le Super-G de Saint-Moritz et Wengen, et enfin les slaloms ainsi que le géant à Adelboden. On compte également l'Italie, l'Allemagne, la Slovénie et l'Autriche avec le slalom du Hahnenkamm, à Kitzbühe. Dans les pays nordiques, des manches du programme se déroulent régulièrement en Norvège, en Suède et en Finlande. Parmi les rendez-vous aux États-Unis et au Canada, on compte les stations de Lake Louise pour le Canada et Killington, Beaver Creek, ou encore Aspen pour les plus connues.

Pour la saison à venir, 38 départs sont prévus, répartis dans 18 stations. La compétition de ski se compose de 10 épreuves descente chez les hommes et 9 pour les femmes, 7 épreuves de super-G chez les hommes et 9 pour les femmes, 8 épreuves de slalom géant chez les hommes et 9 chez les femmes, 10 épreuves de slalom chez les hommes et 9 pour les femmes, et enfin 2 épreuves de parallèle dont 1 par équipe (mixte).


Quelles sont les manches de la coupe du monde de ski alpin ?

 

Quels sont les meilleurs skieurs au classement général ?

Un classement de la coupe du monde est réalisé chaque année. Après des heures et des heures d'entrainement, la victoire se joue au centième de seconde pour les quelques 200 participants, pour réaliser l'exploit d'arriver en tête des résultats du classement général pour gagner le gros globe de cristal. Pour chaque épreuve, les 30 skieurs ayant effectué le meilleur temps obtiennent des points, le premier obtient 100 points, le second 80 points... puis un nombre de points décroissant jusqu'à la 30e place qui remporte 1 point. Ces points servent au calcul du classement général de la Coupe du Monde. Les skieurs français et suisses sont toujours très attendus par les nombreux fans de sport lors des compétitions. On pense bien sûr à Alexis Pinturault, le dernier en date à avoir remporté le Gros globe de cristal, suivi de près par le Suisse Marco Odermatt. On peut aussi compter sur Mathieu Faivre et Clément Noël pour le classement français. Côté Féminin, l'américaine Mikaela Shiffrin et la française Tessa Worley dominent la course, sans oublier la slovaque Petra Vlhová qui a remporté le dernier gros Globe de Cristal.
 

Combien gagnent les skieurs ?

En fonction des courses et de leur place au classement, les vainqueurs repartent avec différents "prize money", un beau gain financier pour ces compétiteurs qui se battent tout au long de l'hiver. Ce montant a été amené à évoluer au fil des années et bien que certaines courses rapportent plus que d'autres, les 30 concurrents se répartissent environ 120 000€ de prize money par course. Le montant est d'environ 41000€ pour celui qui décroche la première place, 18000€ pour le deuxième, le troisième peut espérer 10000€. Le gain diminue pour la fin du classement, celui qui clôture le top 10 repart généralement avec 830€ ou plus, enfin, le trentième et dernier qualifié peut obtenir jusqu'à 456€. Il faut rajouter à cela les contrats avec les sponsors individuels. Par exemple Courchevel, Red Bull, Colmar, Head, Bollé, Annapurna hôtel, ou encore l’agence Zoom, les principaux sponsors d'Alexis Pinturault, sont ravis de le voir remporter un titre mondial.

Il y a également les primes de performance négociées et très variables des athlètes avec leurs différents équipementiers, mais aussi des gains parfois insolites. En effet, la cérémonie de remise des récompenses varie selon les étapes, mettant en avant certaines cultures locales. Quelques étapes débordent même de créativité, la championne Lindsey Vonn a par exemple gagné un veau et 60kg de fromage de Savoie (du Beaufort) après sa victoire à Val d'Isère. Depuis 2013, à Levi, les skieurs gagnent un renne, c'était le cas de la Slovaque Petra Vlhova. Chaque trophée à une histoire particulière et les stations ne manquent pas d'inventivité pour récompenser les athlètes. La Suisse offre une énorme cloche, dans d'autres étapes ils se verront remporter un pull en cachemire, comme un clin d’œil au maillot jaune du tour de France, un trophée du chamois de Kitzbühel, ou une couronne en cristal avec un trône et une cape pour rappeler l'ambiance de la série Game of Throne. On notera que les victoires en ski alpin sont celles qui rapportent le plus pour le vainqueur, suivi par les disciplines nordiques : en ski de fond et en biathlon une victoire rapporte environ 12000€. Dans les autres disciplines la prime varie de 2500€ à 8200€.


Quelles sont les manches de la coupe du monde de ski alpin ?

 

Quels sont les types de slaloms ?

En coupe du monde, le ski alpin s'organise en plusieurs spécialités : la descente, le slalom, le géant, le parallèle et le Super-G. Le combiné alpin ne fait plus parti de l'agenda de la coupe du monde, ou que très peu. Cette course, mixant deux disciplines opposées de descente ou Super-G et slalom, requiert une certaine polyvalence entre technique et vitesse, à l'heure ou le format est à l'hyperspécialisation. Le programme respecte un équilibre parfait entre épreuves de vitesse et épreuves techniques.
 
  • La descente est une discipline de vitesse, grand basique du ski alpin et très impressionnante, elle associe vitesse et maîtrise technique. Il est en effet courant d'atteindre une vitesse de 140 à 150km/h. Le parcours est de 800 à 1.100 mètres dénivelé négatif pour l'équipe hommes, et de 500 m à 800 m pour les femmes.
  • Le slalom, aussi appelé slalom spécial est sans aucun doute la discipline la plus technique du ski alpin. Disputé en deux épreuves sur deux parcours différents, les piquets sont très rapprochés, impliquant des changements de direction et des virages extrêmement rapides, avec un parcours sur une piste de 140 à 220m de dénivelé pour les femmes contre 180 à 220m pour les hommes, le slalom demande donc une précision importante.
  • Le géant est l'épreuve technique la plus rapide avec un grand nombre de portes rapprochées à franchir sur un tracé sinueux et un dénivelé plus important : 250m à 400m pour les femmes et jusqu'à 450m pour les hommes.
  • Le parallèle est une épreuve technique dans laquelle s'affrontent deux skieurs en duels sur deux tracés identiques parallèles, sur une piste de 80 à 100m de dénivelé. Durant ce tournoi, le plus rapide sur l'ensemble des deux manches est qualifié sur le tour suivant.
  • Le Super-G est une épreuve de vitesse, qui ressemble au slalom géant et à la descente par sa vitesse, la longueur de la piste et le nombre de portes à franchir. Cette course se dispute sur une piste de 400 à 600m de dénivelé pour les femmes et jusqu'à 650 pour les hommes, se joue en une seule manche pour une prise de risque maximale. Avec ses portes plus rapprochées qu'en descente, et son dénivelé plus court, le Super-G est plus technique que la descente. Il reste néanmoins plus rapide que le Géant.

 
Quelles sont les manches de la coupe du monde de ski alpin ?

 

Les pistes de légende

Il y a des pistes de ski qui sont incontournables pour tous les fans de ski alpin. Ces pistes mythiques qui ont été empruntées par les plus grands skieurs de coupe du monde, sont une expérience à vivre tant leur technicité et leur panorama grandiose sont inoubliables.

Parmi celles qui ont accueilli des coupes du monde, on pense évidemment à la remarquable Face de Bellevarde, la piste noire de Val d'Isère sur laquelle ont lieu chaque année les épreuves de vitesse du Critérium de la première neige et qui fut créée lors des Jeux olympiques d'hiver d'Albertville en 1992. La descente de Kitzbühel avec la piste de La Streif dans les Alpes autrichiennes s'inscrit aussi dans la sélection des pistes de légende, avec bien sûr la piste Le Lauberhorn à Wengen, dans l'Oberland bernois en Suisse, qui est la piste de descente la plus longue au monde avec ses 4 455 mètres de distance. Elle enregistre une vitesse maximale de l'ordre de 160 km/h, ce qui en fait la descente la plus rapide de la coupe du monde de ski alpin. Enfin, l'historique piste de Chuenisbärgli dans l'Oberland bernois en Suisse, est réputée comme la plus difficile de la Coupe du monde messieurs, mais surtout comme l'une des plus anciennes à figurer tous les ans sur le calendrier de la Coupe du monde de la FIS depuis 1967.

 
Quelles sont les manches de la coupe du monde de ski alpin ?

 
Quelles sont les manches de la coupe du monde de ski alpin ?


Mais la star de l'actu cette année, c'est L'Eclipse, qui fait la fierté de Courchevel. Du 6 au 19 février 2023, si vous êtes en location de vacances à Courchevel, les journées se vivront au rythme des finales sur la toute nouvelle piste de l'Eclipse qui accueillera les mondiaux de coupe du monde. Accessible au grand public depuis l'hiver 2021/2022, c'est l'occasion pour skieurs et vacanciers de se mesurer sur cette ligne dont on dit encore qu’elle est plus engagée que la Streif à Kitzbühel avec une moyenne de pente de 30% et un dénivelé de 960m. Longue de 3.2km, son tracé entre ombre et lumière au départ de Courchevel 1850 débute à découvert sous la Loze à 2234 m d’altitude, puis enchaîne par la traversée en forêt, avant de plonger vers l'arrivée sur le village du Praz à 1300m d’altitude. Cette piste de l’Eclipse, qui a été dessinée pour que les épreuves Homme soient spectaculaires devrait briller par sa difficulté et ainsi montrer le savoir-faire de Courchevel en matière de glisse.

 
Quelles sont les manches de la coupe du monde de ski alpin ?