Accueil › Actualité des domaines skiables › Équipement de ski › Comment utiliser un DVA ? Sécurité en Hors-Piste

Comment utiliser un DVA ? Sécurité en Hors-Piste

Détecteur de victime d'avalanche (DVA) ou appareil de recherche de victime d'avalanche (ARVA)

La montagne est un des plus beaux espaces de liberté sur Terre. Dans les stations de ski, les zones empruntées par les skieurs sont damées et balisées pour le confort et la sécurité de tous. Dès lors que l'on dépasse ces zones, c'est toute une étendue sauvage qui s'offre aux skieurs pratiquant le hors piste, à la recherche de sensations extrêmes. L'exploration de ces territoires vierges n'est pas sans risque, entre les avalanches qui peuvent survenir à tout moment et les crevasses masquées par un amas de neige.
 

Vous avez 15 minutes pour retrouver une personne vivante sous une avalanche !

En dessous de ce temps les chances de succès s'amenuisent très vite. Entre 15 minutes et 45 minutes, le % de survie n'est que de 25 % (asphyxie). En cas de secours, les pratiquants de hors pistes s'équipent d'un Détecteur de Victime d'Avalanche (DVA), communément appelé Appareil de Recherche de Victime d'Avalanche (ARVA) qui est une marque française déposée.

Comment utiliser un DVA ? Sécurité en Hors-Piste
©​​​Markusliebe de Pixabay
 

DVA, pour la petite histoire...

Dans les années 40, un ingénieur suisse avait développé un appareil pour les militaires évoluant en montagne et souvent victimes d'avalanches. En cas d'ensevelissement, l'appareil en possession de la victime émettait des ondes électromagnétiques captées par un autre appareil appartenant au militaire secouriste.

Durant les années 60, sur les bases du concept de l'ingénieur suisse, un américain développa un système d’émetteur-récepteur qui sera utilisé début 1970 par des pisteurs de la station de ski d'Aspen aux États-Unis.
Au même moment, à la demande de l'armée suisse, le premier DVA voit le jour pour une utilisation strictement militaire. L'appareil utilise des fréquences radios, dont la norme mondiale aujourd'hui est de 457 kHz, une fréquence basse qui permet de capter avec précision la moindre émission à travers la neige et même la glace !

Depuis les années 80, les DVA sont accessibles à tous et il en existe de tous les modèles sur le marché, dont LA référence historique, le Barryvox VS2000 qui pouvait capter les ondes jusqu'à 120 mètres. Les suisses, les autrichiens et les américains sont les principaux fabricants de DVA que l'on trouve aujourd'hui à la vente. Et plus besoin de changer d'appareil, certains DVA proposent des mises à jours de leur logiciel.
Comment utiliser un DVA ? Sécurité en Hors-Piste
©​​​Moedele_MAmmut_Barryvox_S_glisshop.com

Principe et méthode de recherche du DVA

Le DVA est un boîtier électronique utilisé par toute personne portant cet appareil (en fonctionnement) évoluant dans des secteurs à risque, en ski ou en randonnées raquette. L'appareil permet de secourir les victimes ensevelies sous la neige ou accidentées dans des zones difficiles d'accès. Les DVA les plus récents sont dotés de 3 antennes et disposent d'un bouton émission et d'un bouton réception avec, selon les modèles, différentes options comme un indicateur multi-victimes. La performance de portée varie d'un appareil à un autre (entre 40 mètres et 60 mètres en général). La portée maximale d'un appareil ultra performant peut atteindre jusqu'à 120 mètres lorsque les antennes sont bien alignées.

Dans plus de 3/4 des cas, les avalanches n’ensevelissent qu’une seule personne

Dans le cas d'une avalanche entraînant une victime, l'appareil préalablement activé émet un signal radio réceptionné par l'appareil de la personne portant secours. Lors de sortie en groupe dans des zones à risque, chaque personne doit être en possession d'un appareil. Les personnes qui ont pu éviter l'accident déclenchent peuvent effectuer les recherches ou alerter les secouristes qui collectent des informations sur les victimes : nombres de skieurs, nombre de victimes, trajets effectués avant l'accident et le lieu potentiel de la disparition. Ces données vont permettre de mieux cibler les recherches et d'enclencher rapidement le DVA.
 

Les personnes qui viennent en secours vont rapidement parcourir la zone ciblée pour capter le signal d’émission et la profondeur d'ensevelissement. Une fois que le signal est émis, une course contre la montre s'engage. Plus le signal est fort, plus on se rapproche de la victime.
Lorsque le signal est au maximum, les secouristes débutent les repérages à l'aide d'une sonde plantée dans la neige permettant d'entrer en contact avec la victime. Cette technique permet également de connaître la profondeur de l’enfouissement. Les quinze premières minutes sont primordiales : 90 % de chance de survie d’un skieur sous une avalanche !


Comment utiliser un DVA ? Sécurité en Hors-Piste
©​​​Pixabay_skeeze

Consignes d'utilisation d'un DAV

Avant tout, il est primordial de ne jamais s'engager sur un terrain à risque :
 
  • Si le mauvais temps s'installe
  • Si le niveau de risque d'avalanche est élevé (suivre les instructions des pisteurs)
  • Si l'on est seul et inexpérimenté
  • Si l'on part sans être équipé d'un DVA
 

Le DVA est facilement maniable en respectant ces consignes :

  • Il doit être positionné sur le corps, sous une couche de vêtements et non dans un sac à dos
  • La personne doit avoir en plus une pelle et une sonde lui permettant de se dégager en cas d'enfouissement
  • Il doit être activé dès le départ sur le terrain et chaque personne accompagnant doit en posséder une
  • Il est nécessaire de s'équiper d'un appareil sûr et performant disposant d'une bonne autonomie

Ne pas respecter ces consignes engage la responsabilité des skieurs et randonneurs, tout en entraînant des risques pour les secouristes en intervention.


Comment utiliser un DVA ? Sécurité en Hors-Piste
©​​​Pixabay_Hans

Comment entretenir son DVA ?

  • Stockage dans un endroit sec et à l’abri de la chaleur
  • Enlever les piles à la fin de chaque saison d'hiver
  • Faire contrôler le DVA par le fabricant ou par un magasin spécialisé dans les 5 ans après l'achat puis tous les 2 ans


Prendre le temps de se former au DVA

L'Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches (ANENA) est un organisme qui œuvre pour une meilleure connaissance du milieu de la montagne et de ses risques. Parmi ses différentes missions, l'association dispense des formations sur l'utilisation d'un DVA destinées aux professionnels et au grand public dans les stations de ski. C'est un bon moyen de connaître et maîtriser cet appareil de manière ludique avec mise en situation et un apprentissage des règles de secours durant la formation. Ces formations sont payantes mais la sécurité n'a pas de prix.
Comment s'équiper pour une sortie en raquettes ?
Comment s'équiper pour une sortie en raquettes ?
Que prendre pour un week-end au ski ?
Que prendre pour un week-end au ski ?